Brèves

[Brèves] semaine 37

Publié

le

ÉCONOMIE :

Evergrande, le géant chinois de l’immobilier, est au bord de la faillite. Ecrasé par un passif de près de 260 milliards d’euros (équivalent de la dette publique du Portugal), Evergrande a admis ne plus pouvoir faire face à ses obligations.
En juin dernier, l’autorité de régulation chinoise a décidé d’assainir le marché de l’immobilier en interdisant la vente d’un bien dont les travaux sont en cours de réalisation. Or, depuis des années, Evergrande finançait sa croissance en se servant des dépôts de ses acheteurs… De plus, les grandes agences de notation internationales ont sensiblement baissé la note de l’entreprise rendant quasi impossible le recours au crédit.
Seul l’état chinois peut aujourd’hui sauver Evergrande.
Il le fera parce que 4 millions d’emplois sont menacés mais surtout parce que, sur le plan international, c’est l’image et la crédibilité économique de la Chine qui sont menacées.

Source : franceinfo
https://www.francetvinfo.fr 

ÉCOLOGIE :

Le rapport Meadows en 1972 ou encore l’étude scientifique intitulée “Les limites planétaires” (2009) faisaient déjà état d’un danger imminent pour l’humanité.  Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sorti en 2021 signale que la trajectoire actuelle du réchauffement de la Terre se situe entre 4 et 5°C par rapport à l’ère préindustrielle pour 2100. Un scénario catastrophe qui pourrait rendre la Terre invivable dans une grande partie du monde voire partout !
Les « milliardaires survivalistes » représentent à merveille l’égoïsme des élites qui continuent à faire des profits colossaux (basés sur la prédation des sols et la consommation à outrance) tout en connaissant les conséquences sur le climat.

Source : Le réveil citoyen
https://lereveilcitoyen.fr/

POLITIQUE :

Un nouveau camouflet pour la France et l’Europe !

Le fiasco australien nous enseigne autre chose : nos alliés ont moins de scrupules que nous à transférer leurs technologies. La France s’est toujours interdite d’exporter ses navires à propulsion nucléaire, car elle y voit la clé de son indépendance et de son savoir-faire. En acceptant de partager le leur avec les Australiens, les Américains lèvent un tabou majeur.

C’est un retournement d’alliance stratégique que Paris n’avait pas vu venir. Mais c’est la confirmation que Washington est sur tous les fronts pour contrer la Chine.

Source : Les Echos
https://www.lesechos.fr/

Continue Reading

Tendance